Catégorie : Messages écrits

Plus de la présence de Dieu. Par David Wilkerson

 

Dieu fait quelque chose de nouveau dans Son Église aujourd’hui. Cette grande œuvre de l’Esprit ne peut se trouver à un seul endroit. Elle se produit dans le monde entier, mais tu n’as pas à voyager loin pour pouvoir l’observer. En effet, cette “chose nouvelle” de Dieu peut avoir lieu dans un endroit aussi proche que l’église locale.

Nombres 6.24-26.Dieu fait se lever des pasteurs et des gens qui vont s’emparer de Sa véritable bénédiction.

Cette bénédiction a été mal représentée et tronquée par l’Eglise moderne. A présent, le Seigneur désire la renouveler pour tous ceux qu’Il appelle.

Dieu a dit à Moïse qu’il n’y avait qu’un seul moyen d’obtenir Sa bénédiction (voir Nombres 22.27) et que les autres méthodes sont inacceptables à Ses yeux. La bénédiction qu’Il a décrite à Moïse est en trois parties :

  • “Que l’Éternel te bénisse, et qu’il te garde !” (Nombres 6.24). Cela nous parle de la puissance de Christ qui nous garde. C’est le commencement de toutes les bénédictions : savoir que nous sommes gardés par Christ Lui-même. Le peuple de Dieu des derniers temps va s’emparer des promesses de l’Alliance pour leur donner un nouveau cœur, une sainte crainte.
  • “Que l’Éternel fasse luire sa face sur toi, et qu’il t’accorde sa grâce !” (Nombres 6.25). Cela décrit une église avec une bonne conscience, pas une conscience flétrie. Après tout, Dieu ne peut pas te montrer Sa “face” – c’est-à dire la gloire de Sa grâce – tant que tu n’es pas en sécurité en Lui. Cela implique la faveur : tu n’es plus un étranger devant Dieu, mais quelqu’un qui jouit de Sa faveur.
  • “Que l’Éternel tourne sa face vers toi, et qu’il te donne la paix !” (Nombres 6.26). Cela parle d’une augmentation de la présence de Dieu. Voilà une marque de cette chose nouvelle que Dieu accomplit : un peuple prosterné qui reçoit de Dieu un attouchement d’amour et d’assurance. Cet attouchement intime nous garde prosternés dans la prière et nous entendons clairement Sa voix. Pendant ces temps, un ministère pur prend naissance en nous.

Les serviteurs qui ont été dans la présence de Dieu ne sont ni agités ni passionnés. Ils ont reçu une grande paix et, à cause de cette paix, ils se conduisent comme Christ le faisait. Comme il est merveilleux de savoir que nous pouvons entrer dans Sa présence librement.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

 

 

 

Aimer avec audace, comme le faisait Jesus. Par Gary Wilkerson

 

Quand nous considérons notre vie en tant que disciples de Jésus, nous ne correspondons pas pour la plupart au modèle donné par le Nouveau Testament. Christ a envoyé ses douze disciples pour proclamer la Bonne Nouvelle, guérir les malades et être des instruments décidés à apporter Son Royaume sur Terre (voir Marc 16.15-18). Plus tard, Il a envoyé soixante-dix disciples avec les mêmes instructions (voir Luc 10.1-16).

Il a dit à chacun de ces groupes :1 Jean 4.18 “Vous devez faire en Mon nom tout ce Je vous ai appris à faire : prêcher l’évangile, guérir les affligés et annoncer Mon Royaume. Maintenant, allez dans le monde entier et faites ce que je vous ai ordonné.”

Voilà le modèle du Nouveau Testament. Mais le fossé entre ce modèle et la façon dont nous vivons notre foi est immense. D’un côté se trouve la puissance de Dieu qui accomplit des prodiges, de l’autre se trouve notre mode de vie.

Qu’est-ce qui nous empêche d’accomplir les œuvres de Jésus ? Je crois que la réponse est la suivante : nous avons besoin d’un baptême de Son amour. Une barrière nous empêche plus que toutes les autres d’aimer avec audace comme le faisait Jésus. Cette barrière, c’est la peur !

Quand nous nous imaginons en train d’accomplir les œuvres de Jésus, nous avons peur des gens, peur de ce qu’ils risquent de penser et peur d’échouer. L’apôtre Jean y répond : “La crainte n’est pas dans l’amour, mais l’amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas parfait dans l’amour” (1 Jean 4.18).

Paul énumère les dons qui découlent du fait d’être libéré de la peur :“Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné,mais un esprit de force, d’amour et de sagesse” (2 Timothée 1.7).

Aucune de nos capacités humaines ne peut nous remplir d’un esprit de force, d’amour et de sagesse.Ce sont des dons de Dieu et Il les donne à tous ceux qui les Lui

demandent. Quand Il nous libère de la peur, nous sommes capables d’aimer les gens avec Son amour et de répondre à leurs besoins les plus profonds. Son amour change tout !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

 

Dieu est obligé de tenir parole. Par David Wilkerson 

 

L’assurance dans la prière vient de la connaissance d’une chose appelée : “jurisprudence obligatoire.” Si tu peux saisir cette vérité, elle va changer pour toujours ta façon de prier. 2 Chroniques 20.3-4.jpgUne jurisprudence est un précédent, un “cas qui a déjà eu lieu” qui sert d’exemple pour tous les cas suivants. Et une «jurisprudence obligatoire» une décision légale prise dans le passé qui devient une règle absolue pour les cas similaires qui se présentent ensuite. Pour les juges, cela signifie se baser sur une décision qui a déjà été prise.

Les bons avocats s’appuient régulièrement sur les “jurisprudences obligatoires” pour plaider leur affaire, parce qu’ils savent que le précédent va tenir devant la cour. Ils cherchent dans leurs livres de droits des affaires favorables du passé qui pourraient soutenir leurs arguments devant la cour et ils cherchent aussi le conseil de conseillers légaux qui leur montrent des décisions précédentes se rapportant à leur propre affaire.

Dans toute la Bible, nous trouvons des hommes et des femmes de Dieu qui cherchent ce genre de “jurisprudence obligatoire.” Le roi Josaphat en est un exemple parfait. Quand Josaphat régnait sur Juda, il a dû faire face à une armée d’invasion. La nation tremblait, impuissante devant cette force puissante, alors Josaphat “se disposa à chercher l’Éternel, et il publia un jeûne pour tout Juda” (2 Chroniques 20.3). Le peuple a prié, jeûné, intercédé et s’est repenti – et le roi a apporté un “précédent de miséricorde” devant Dieu.

“Éternel, Dieu de nos pères, n’es-tu pas Dieu dans les cieux, et n’est-ce pas toi qui domines sur tous les royaumes des nations ? N’est-ce pas toi qui as en main la force et la puissance, et à qui nul ne peut résister ?” (2 Chroniques 20.6) Josaphat liait Dieu à Ses miséricordes passées : “N’est-ce pas toi, ô notre Dieu, qui as chassé les habitants de ce pays devant ton peuple d’Israël, et qui l’as donné pour toujours à la postérité d’Abraham qui t’aimait ?” (2 Chroniques 20.7).

Josaphat rappelait à Dieu : “Seigneur, Tu as donné à ton peuple une parole éternelle et je l’apporte devant Toi, maintenant. La promesse que Tu as faite à Abraham et à nos ancêtres Te lie encore aujourd’hui et Tu es tenu de l’accomplir pour nous.” Bien sûr, Dieu a répondu à Josaphat et l’ennemi de Juda a connu la défaite. Dieu était lié à Sa propre Parole.

Sois audacieux dans ta prière aujourd’hui et regarde-Le accomplir Ses promesses dans ta vie.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

 

Où vas-tu quand tu es troublé? Par David Wilkerson

 

Tu profites peut-être d’une bonne période en ce moment – pas de grand stress, d’épreuve décourageante ni de grande souffrance. Je remercie Dieu d’accorder de telles périodes dans la vie de Ses enfants.

Mais nous savonPsaumes 34.19s, car la Bible le dit, que des tempêtes et de grandes épreuves peuvent frapper tous ceux qui se sont entièrement donné à Christ.

“Le malheur atteint souvent le juste, mais l’Éternel l’en délivre toujours” (Psaumes 34.19).

Nombre de ceux qui endurent de longues épreuves s’interrogent : “Seigneur, est-ce que je t’ai déçu ? Est-ce que quelque chose dans ma vie t’empêche d’entendre mon cri ? J’ai été fidèle à Ta Parole, alors pourquoi est-ce que j’endure cette épreuve qui n’en finit pas ? La Bible dit que Tu ne permets pas que je souffre plus que je ne suis capable de le supporter, mais j’ai l’impression d’en arriver au point de rupture.”

Pendant des siècles, de grands chrétiens ont essayé de comprendre les raisons de la souffrance des saints, mais les réponses semblent être insaisissables. Les livres sont remplis d’opinions et de conseils, mais l’approche la plus efficace pour endurer tout cela est de crier : “Seigneur, je dois trouver la réponse à mon besoin dans Ta parole.”

Un croyant arrive toujours à ce moment où il doit faire le choix entre rester tiède dans sa foi ou franchir la ligne pour suivre Jésus de tout son cœur. Bien qu’il soit impossible de comprendre pleinement la souffrance des chrétiens, une chose est certaine : une fois que tu décides de chercher le Seigneur, déterminé à t’emparer de Ses promesses, tu deviens une cible pour Satan.

Le diable reconnaît une chose chez tous les chrétiens dévoués – une chose qui est absolument destructive pour son royaume. Elle se produit quand un enfant de Dieu décide de faire confiance à Dieu en toutes choses, de s’approcher de Lui malgré la souffrance et les difficultés. Tu deviens une cible pour le diable parce qu’il sait que les fondations de l’enfer sont ébranlées. Toute sa stratégie consiste à détourner tes yeux de la victoire remportée à la croix.

Ne te concentre pas sur tes faiblesses, tes péchés, tes manquements, mais concentre-toi sur Jésus et sur la victoire qu’Il promet.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

Une invitation a venir avec assurance devant Dieu. Par David Wilkerson

 

“Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins” (Hébreux 4.16). “En qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance” (Éphésiens 3.12).Hébreux 4.16..jpg Quand Dieu nous dit de venir avec assurance près de son trône, ce n’est pas une suggestion, c’est ainsi qu’Il veut que nous procédions – et nous devons en tenir compte.

“La prière fervente du juste a une grande efficacité” (Jacques 5.16). Le terme “fervent” vient d’un mot grec qui signifie “une position fixe.” Il suggère un état d’esprit inamovible, inébranlable.

Ce terme “fervent” parle aussi d’audace basée sur des preuves solides, des preuves absolues qui viennent appuyer notre demande. Ces deux notions impliquent d’entrer à la cour de notre Grand Roi en étant convaincu que notre cas a été bien préparé – au-delà des émotions, du bruit et d’un enthousiasme gonflé à bloc.

Une telle prière ne peut venir que d’un serviteur qui creuse la Parole de Dieu et qui est pleinement persuadé que le Seigneur est tenu de l’honorer. En effet, il est important de ne pas entrer dans la présence de Dieu sans apporter Sa Parole avec nous. Le Seigneur veut que nous amenions Ses promesses, que nous les Lui rappelions, que nous Lui rappelions qu’Il y est tenu – et que nous nous appuyions sur elles.

Certains chrétiens disent : “Je ne demande pas grand-chose à Dieu. Je prie seulement pour que Sa volonté s’accomplisse dans ma vie, pour que Ses plans puissent s’accomplir sur la Terre. Je le cherche uniquement pour Lui-même, non pour Ses dons.” Moi-même, j’ai dit ces choses à une époque, parce que j’ai pensé qu’une telle attitude était sainte, mais en vérité, ce n’est pas le cas. Le Dieu omniscient et omnipotent nous a donné une invitation personnelle à nous approcher avec assurance de Son trône et d’y adresser des requêtes.

Les temps paisibles d’adoration que nous passons devant le Seigneur sont vraiment merveilleux. Mais il y a des moments où les conditions de nos vies deviennent tellement critiques qu’un autre genre de prière est nécessaire. Dans de tels moments, la porte est ouverte et nous devons nous approcher de Dieu en croyant qu’Il tiendra Sa Parole.

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

As-tu besoin de forces? Par Gary Wilkerson

 

“N’est-ce pas ici le jeûne que j’ai choisi, qu’on rompe les chaînes de l’iniquité, qu’on fasse tomber les liens du joug, et qu’on renvoie libres les opprimés, et que vous brisiez tout joug ?” (Ésaïe 58.6 version Darby).Ésaïe 58.6..jpg

Dieu est en train de dire que le jeûne qu’Il choisit commence dans notre cœur. Nous devons nous positionner pour recevoir quelque chose de surnaturel de la part de Dieu – être libéré de toutes formes d’oppression et d’esclavage.

Quand des croyants entrent dans un temps de jeûne, ils doivent préparer leur cœur comme il faut pour recevoir l’intervention surnaturelle de Dieu. L’une des caractéristiques spirituelles les plus importantes est l’humilité : “Car ainsi parle le Très-Haut, dont la demeure est éternelle et dont le nom est saint : J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté ; mais je suis avec l’homme contrit et humilié, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de ranimer les cœurs contrits” (Ésaïe 57.15).

“Humilié, contrit” : voilà comment doit être le cœur de ceux qui cherchent Dieu, qui ne s’intéressent pas aux choses du monde et qui cherchent à connaître le Père céleste d’une manière plus profonde. Notre cœur est renouvelé quand nous nous tenons humblement devant Dieu. Il insuffle en nous puissance et vie, vitalité spirituelle, rafraîchissement, renouvellement, force dans l’esprit. “Mais ceux qui se confient en l’Éternel renouvellent leur force. Ils prennent le vol comme les aigles ; ils courent, et ne se lassent point, ils marchent, et ne se fatiguent point” (Ésaïe 40.31).

As-tu besoin de force ? As-tu besoin que Dieu agisse avec puissance dans ta vie, comme Il ne l’a jamais fait auparavant ? Si tu viens à Dieu avec colère, exigeant des choses de Lui, Il n’entend pas ta voix. “Que nous sert de jeûner, si tu ne le vois pas ? De mortifier notre âme, si tu n’y as point égard ?” (Ésaïe 58.3). Mais si tu viens devant Lui avec un cœur contrit et un véritable esprit d’humilité, Il te dit : “Je vois que ton esprit est contrit et Je suis là pour renouveler ton cœur.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

Nous servons un Roi juste. Par David Wilkerson

 

Le Seigneur règne sur toute la création avec majesté et puissance. Ses lois gouvernent l’univers tout entier – toute la nature, toutes les nations et toutes les affaires des hommes. Il règne sur les mers, les planètes, les corps célestes et leurs mouvements.

Psaume 93.1-2.jpg“Il domine éternellement par sa puissance, Ses yeux observent les nations” (Psaume 66.7). “L’Éternel règne, il est revêtu de majesté, L’Éternel est revêtu, il est ceint de force… Ton trône est établi dès les temps anciens ; Tu existes de toute éternité. Tes témoignages sont entièrement véritables” (Psaume 93.1-2 ; Psaume 93.5).

Ces psaumes ont été écrits par David, qui témoigne en substance : “Seigneur, tes témoignages – tes lois, tes décrets et tes paroles – sont irrévocables. Ils sont entièrement fiables.” L’auteur de l’épître aux Hébreux y fait échos en déclarant que la Parole Vivante de Dieu est éternelle et immuable (voir Hébreux 13.8).

Réfléchis-y. Il y a des lois à l’œuvre dans l’univers qui gouvernent comment toutes choses fonctionnent, sans exception. Considère les lois qui définissent les mouvements du soleil, de la lune, des étoiles et de la Terre. Ces corps célestes ont été mis en place quand Dieu a prononcé une parole et, depuis ce temps, ils ont été gouvernés par les lois que Dieu avait créées par Sa Parole.

Le Nouveau Testament nous dit que ce grand Dieu est notre Père et qu’Il a pitié de Ses enfants. “Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses ; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché” (Hébreux 4.15). Dieu entends notre cri : “Quand les justes crient, l’Éternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses” (Psaumes 34.17).

Il nous est également dit que Dieu est le Roi juste qui rend justice d’après Ses lois. Sa Parole est Sa Constitution, qui contient tous Ses décrets légaux, selon lesquels Il rend justice. Tout ce qui existe est jugé par Sa Parole immuable – y compris Ses enfants !

Pour dire les choses simplement, nous pouvons tenir la Bible dans nos mains et savoir : “Ce livre me dit qui est Dieu. Il décrit Ses attributs, Sa nature, Ses promesses et Ses jugements. C’est Son ensemble de lois, provenant de Sa bouche, selon lesquelles Il règne et gouverne.” Quel Dieu puissant nous servons !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

gif-barre-de-separationpetitmodele

 

Jesus notre Seigneur.

En jesus-Christ nous avons la vie éternelle.

%d blogueurs aiment cette page :