Messages audio - vidéo

Au delà de ce que l’homme peut voir ! – Hespoir Kenny

dansmatthieu153a21-282connousrelatele28099histoirede28099unecananc3a9ennequifittoutsonpossiblepourrencontrerjc3a9suscarellec3a9taitcertaineque28099ilpouvaitle2

Au delà de ce que l’homme

peut voir !

Par Hespoir Kenny

Enregistrement du culte du 26 juillet 2015.
Avant de poursuivre son stage pastoral en Normandie,
Hespoir Kenny nous adresse une dernière exhortation

Merci de cliquer ici

pour écouter le message

Texte de la prédication 

Hespoir Kenny a été stagiaire dans notre assemblée pendant plusieurs années et nous avons pu apprécier sa personalité chaleureuse et vibrante d’amour pour le Seigneur ainsi que ses prédications enflammées.

Dans le cours de sa formation il part poursuivre son parcours à Rouen. Nos regrets de le voir partir sont heureusement tempérés par la proximité de sa nouvelle affectation. Pour son dernier dimanche parmi nous, il nous laisse ce message : « Jésus voit au delà de ce l’Homme peut voir » que vous pouvez réentendre en cliquant sur l’icône de podcast.

Hespoir nous invite à lire le passage bien connu de Matthieu 15:21-28

“21 ¶ Jésus, étant parti de là, se retira dans le territoire de Tyr et de Sidon. 22 Et voici, une femme cananéenne, qui venait de ces contrées, lui cria : Aie pitié de moi, Seigneur, Fils de David ! Ma fille est cruellement tourmentée par le démon. 23 Il ne lui répondit pas un mot, et ses disciples s’approchèrent, et lui dirent avec instance : Renvoie-la, car elle crie derrière nous. 24 Il répondit : Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. 25 Mais elle vint se prosterner devant lui, disant : Seigneur, secours-moi ! 26 Il répondit : Il n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. 27 Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. 28 Alors Jésus lui dit : Femme, ta foi est grande ; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie.” (Matthieu 15:21-28 LSG)

Ce texte relate l’histoire d’une femme cananéenne qui avait un besoin urgent à porter à l’attention de Jésus. En effet, elle lui demandait de sauver sa fille qui était tourmentée par des démons. Il était normal qu’elle s’attende à une réponse du Fils de Dieu, cet homme qui accomplissait tant de miracles à chaque endroit qu’il visitait. Mais il est intéressant d’examiner l’attitude de Jésus envers cette femme, et ensuite comment, à son tour, cette dernière va réagir.

Face au silence de Jésus

Il semblerait que Jésus, volontairement, ne lui répondit pas un mot (verset 23).

Mettons-nous un instant à la place de cette femme. Face à une telle situation, nous pourrions avoir plusieurs réactions: penser que nous sommes moins que rien; que Jésus n’a pas finalement la capacité de répondre; d’abandonner, de ne plus vouloir se battre, voire de manquer de persévérance… Ces réactions nous avons sûrement dû les avoir à un moment donné dans notre vie.

Face aux réponses de Jésus

De plus, nous lisons que les disciples étaient irrités de voir cette femme qui suppliait Jésus de l’aider et en firent part à Jésus : « ses disciples s’approchèrent, et lui dirent avec instance : Renvoie-la, car elle crie derrière nous » (verset 23).

Alors Jésus va se tourner vers cette femme et même l’éprouver en lui répondant : «Je n’ai été envoyé qu’aux brebis perdues de la maison d’Israël. » Cette femme, au lieu de partir, va se prosterner devant lui et ainsi s’humilier devant Lui.

Ensuite, Jésus aura une autre réponse plus dure, toujours afin d’éprouver sa foi, lorsqu’il lui dit : « ll n’est pas bien de prendre le pain des enfants, et de le jeter aux petits chiens. » (verset 26). Devant la deuxième réponse de Jésus, elle va utiliser une autre « arme »: la persévérance. Cela ne la dérangea pas quand Jésus lui tienne ses propos, et elle lui dit : « Oui, Seigneur, dit-elle, mais les petits chiens mangent les miettes qui tombent de la table de leurs maîtres. » (verset 27).

La vision de Jésus

 

Être traitée de « petit chien » ne la dérangea pas. Jésus, face à la détermination de cette femme, avait vu au-delà des circonstances, et surtout la victoire dans la vie de cette femme. Elle avait déjà accepté le plan de Dieu dès le départ. Jésus va honorer la foi de cette femme: « Femme, ta foi est grande; qu’il te soit fait comme tu veux. Et, à l’heure même, sa fille fut guérie. »

Ce même Jésus a un projet pour nous et il a un plan pour nous délivrer de notre problème, et ce malgré ma situation actuelle qui est difficile et les anxiétés qu’elle peut entraîner. Jésus est le même hier, aujourd’hui et éternellement, et nous devons prendre courage car la victoire est déjà prête. Au temps convenable, Jésus agira.

Cette femme avait semé, et ce malgré les réactions des disciples à son égard lorsqu’ils disaient à Jésus que cette femme les dérangeait. Cependant nous ne dérangeons jamais Jésus. Rappelons-nous ce verset dans Mathieu 6 :6 : « Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra. »

Source de l’article 

Que Dieu vous bénisse

1 réponse »