Mois : juin 2015

Dans les difficultés reste dans l’espoir des promesses de Dieu – Joel Gallice

Dans les difficultés reste dans l’espoir

des promesses de Dieu

Pasteur  Joel Gallice

Message d’évangélisation

du dimanche 10 Mai 2015

Notre Eglise Evangélique est installée à Dijon depuis plus de soixante ans maintenant.

Nous sommes affiliés à la Fédération des Assemblées de Dieu de France (F.N.A.D.F.)

qui rassemble plus de 664 lieux de culte et de partage de l’Evangile.

Les Assemblées de Dieu se situent dans la continuité de l’Eglise des apôtres,

fondée sur Jésus-Christ.

Toutes nos réunions sont publiques, le message de la Bible,

unique fondement de la foi chrétienne, y est annoncé.

L’Eglise est aussi un lieu de prière, d’écoute et de partage.

Nous croyons en Jésus-Christ, le Fils de Dieu.

Son message est, plus que jamais, d’actualité !

Que Dieu vous bénisse

J’ai compris que Jésus m’aimait (2)- Yoneko Tahara

2-corinthiens-5-17_orig

 

Si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création: les choses vieilles sont passées; voici, toutes choses sont faites nouvelles; et toutes viennent du Dieu qui nous a réconciliés avec lui-même par Christ. 2 Corinthiens 5. 17-18

J’ai compris que Jésus

m’aimait (2)

Par  Yoneko Tahara

Écoutons la suite du témoignage de Yoneko, clouée sur un lit d’hôpital:

“Dieu s’est servi de ce message enregistré pour me parler. Avant que l’orateur ait terminé, des larmes roulaient le long de mes joues. À la fin, Akitoshi m’a demandé: “Veux-tu prier, Yoneko?”

“Dieu, aide-moi!” répétai-je. En prononçant ces trois mots, mes pensées se sont précipitées et je me suis dit: je vais remettre toute ma vie à ce Dieu; quoi qu’il advienne, l’avenir lui appartient.

Akitoshi et son ami une fois partis, j’ai fermé les yeux pour me réveiller à sept heures le lendemain matin. J’étais stupéfaite d’avoir dormi toute la nuit. Cela n’était pas arrivé depuis des mois. Le ciel était bleu, sans nuage, le soleil de mai caressait les fleurs qui allaient éclore. “Il fait un temps magnifique ce matin”, ai-je pensé. Cela m’a fait sursauter. Pourquoi est-ce que je réagissais ainsi? Aucun jour n’avait été beau depuis mon accident.

J’ai pris le Nouveau Testament qu’Akitoshi m’avait laissé et j’ai lu quelques lignes au hasard. Une courte phrase a attiré mon regard. «Si quelqu’un est en Christ, c’est une nouvelle création». J’ai presque crié, tant ma joie était immense. C’était bien ça: c’était ce qui m’était arrivé.”

Yoneko Tahara

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

J’ai compris que Jésus m’aimait (1) – Yoneko Tahara

ob_a503cc_amour-eternel-dieu-blog-mi

 

Dimanche 14 juin 2015  

L’Éternel m’est apparu de loin:

Je t’ai aimée d’un amour éternel;

c’est pourquoi je t’attire avec bonté.

Jérémie 31. 3 

J’ai compris que Jésus m’aimait

 (1)

Par Yoneko Tahara

Yoneko était une enfant heureuse mais, encore petite fille, elle se trouva arrachée à ce bonheur par la mort inattendue de sa mère. Désespérée, ne pouvant plus supporter sa détresse, elle décida de mettre fin à ses jours. Sa première tentative de suicide échoua. Yoneko survécut, lourdement handicapée et désespérée.

À l’hôpital, elle reçut les visites régulières d’un jeune chrétien, Akitoshi, accompagné de l’un de ses amis. Yoneko les accueillait avec politesse, mais restait très opposée au christianisme. Un jour Akitoshi eut l’idée d’apporter à Yoneko l’enregistrement d’un message sur la rencontre du Christ avec deux disciples sur le chemin d’Emmaüs (voir Luc 24. 13-30).

«Il était neuf heures du soir, raconte Yoneko, quand ils arrivèrent. J’étais en pleine déprime, et je ne pensais qu’à la mort qui bientôt m’apporterait la délivrance, mais je fus bientôt saisie par les paroles de l’orateur. Il parlait du Christ. Jésus m’aimait, même si j’avais perdu mes deux jambes, un bras et deux doigts. Il ne se souciait pas de ma haine pour lui. Il était venu sur la terre pour vivre, mourir sur la croix et ressusciter pour m’attirer à lui! Comme il s’était approché de ces deux hommes sur le chemin d’Emmaüs et avait fait route avec eux, il voulait maintenant faire route avec moi. Je compris que, malgré tout ce qui s’était passé, il voulait m’attirer à lui!»

(à suivre)

Que Dieu vous bénisse

 

Jesus notre Seigneur.

En jesus-Christ nous avons la vie éternelle.

%d blogueurs aiment cette page :