Étiquette : Gary Wilkerson

Des voix accusatrices

jean-10-27-1

Des voix accusatrices

Par Gary Wilkerson

Le 15.01.2018

Il m’arrive parfois de me réveiller au milieu de la nuit avec une anxiété indéfinissable. L’Accusateur des frères murmure : “Tu n’es pas bon, tu n’as aucune valeur, un fardeau pour les autres. Regarde un peu ton histoire, combien de fois tu as échoué.” Satan aime tourmenter les chrétiens, mais quand Jésus est venu, Il a déclaré : “Maintenant, c’est terminé !” Il a ajouté une parole incroyablement rassurante : “Ne pensez pas que moi je vous accuserai devant le Père” (Jean 5:45).

En tant que membre du peuple de Dieu, nous pouvons parfois vraiment nous accuser nous-mêmes. Paul dit : “ ils montrent que l’œuvre de la loi est écrite dans leurs cœurs… et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour” (Romains 2:15). De qui Paul est-il en train de parler ici ? Il parle du chrétien qui essaye encore de vivre selon l’Ancienne Alliance, en luttant pour plaire à Dieu par ses propres moyens. Ce chrétien se dit à lui-même : “J’ai bien agi vis-à-vis du Seigneur toute la semaine, alors il n’y a pas de raison que je ne puisse pas réussir une autre semaine.”

D’autres peuvent nous accuser, comme cela a été le cas pour la femme adultère quand les responsables religieux l’ont amenée devant Jésus en lui demandant de l’accuser, Lui-aussi. Mais comment Jésus a-t-il répondu à ceux qui accusaient cette femme (et Lui-même) ? “Que celui de vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle” (Jean 8:7). Jésus a mis l’accent sur ce qui était important : leur propre péché. Et, l’un après l’autre, ils sont partis (voir 8:9).

Des voix peuvent crier dans tes oreilles, mais quand elles le feront, nous entendrons une autre voix au-dessus de toutes les autres : “Mes brebis entendent ma voix ; je les connais, et elles me suivent” (Jean 10:27).

Reste tranquille et entends la voix du Saint-Esprit qui dit : “Jésus t’a libéré.” Que Dieu t’aide à construire sur le fondement ferme qui est basé sur l’amour glorieux de Jésus – et réjouis-toi dans Sa grâce merveilleuse !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Fixe les yeux sur Jesus – Gary Wilkerson

37c520da

Fixe les yeux

sur Jesus

Par Gary Wilkerson

Le 18.12. 2017

Nous souhaitons tous pouvoir marcher complètement libérés des choses qui nous tourmentaient autrefois, qu’il s’agisse d’un péché particulier ou d’un bagage émotionnel. Une profonde trahison ou une série de déceptions peuvent construire un mur et nous enfermer dans une prison qui paralyse notre marche avec Dieu.

Comment être libéré et rester libre ? Existe-t-il un moyen de trouver une victoire glorieuse, soutenue et puissante en Jésus Christ ?

Certains se tournent vers des conseillers avec l’espoir de pouvoir se libérer, mais cela prend dix à quinze ans pour atteindre à travers les conseils le résultat que Jésus peut atteindre en un instant. Et quand Il travaille en nous, Il accomplit une œuvre qui dure dans le temps. Il nous libère et nous rend capables de continuer à marcher dans cette liberté.

Quand Dieu a appelé Néhémie à se rendre à Jérusalem pour reconstruire les murs, tout le monde semblait croire que cela allait prendre énormément de temps. Son peuple était majoritairement composé d’esclaves et de serviteurs et ne disposait pas de beaucoup de ressources. Mais ils avaient une passion pour les choses de Dieu et ils se sont mis au travail avec détermination. Malgré les différentes tentatives de Satan pour empêcher leur travail, ils ne se sont pas laissés distraire du plan de Dieu et ont été capables de reconstruire les murs de la cité en seulement cinquante-deux jours.

Ces murs qui avaient été abattus ont été restaurés parce que Néhémie a gardé les yeux fixés sur le Seigneur et qu’il a tenu ferme face aux puissances de l’enfer. De la même façon, je t’encourage à fixer tes yeux sur Jésus et à Le laisser te construire. Prends cette décision dans ton cœur : “Il ne s’agit pas de moi, il s’agit de Jésus. Mes buts, mes plans, mes ambitions sont sous Son contrôle bienveillant. Grâce à Lui et à Son grand sacrifice, Il va établir mes pas et je marcherais dans la liberté.”

“Mais dans toutes ces choses nous sommes plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés” (Romains 8:37).

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Attendre Jesus – Gary Wilkerson

pourquoidoncattendre

Attendre Jesus

Par Gary Wilkerson

11 Septembre  2017

Je ne prêcherais pas un message sur le fait “d’attendre la puissance de Dieu” si je n’étais pas sûr ce que soit vrai. Ma femme, Kelly, et moi avons vécu une telle expérience. J’ai déjà écrit sur notre fils Elliot qui était accroc à l’héroïne. A un moment, il s’est même retrouvé SDF. Nous avons essayé de l’aider à travers des programmes de réhabilitation et en contactant des personnes susceptibles de l’atteindre, mais rien ne le touchait jamais. Kelly et moi avons pleuré de nombreuses nuits, jusqu’à nous endormir. Cela a été un des temps les plus difficiles de ma vie.

Une nuit, Kelly m’a dit qu’elle avait reçu quelque chose de la part du Seigneur et je pouvais voir qu’elle était vraiment revêtue de quelque chose venant de Dieu.

“J’ai fait un rêve : Elliot était étendu sur le sol, inconscient. Jésus m’a dit de le relever et, quand je l’ai fait, son corps était flasque dans mes bras. Quand Jésus l’a pris de mes bras, j’étais tellement soulagée. Mais ensuite, Jésus s’est détourné de telle façon que je ne pouvais plus voir Elliot.

“Cela m’a perturbé, mais j’ai ressenti fortement que le Seigneur nous disait : “Vous ne pouvez pas faire cela par vous-mêmes. Vous devez arrêter d’interférer. Vous n’êtes pas capables de le voir, mais je fais une œuvre en Elliot qui vous est cachée.”

Quelques semaines plus tard, le Saint-Esprit s’est emparé de notre fils et l’a transformé. Il a complètement racheté Elliot et, aujourd’hui, c’est un jeune témoin fidèle pour Dieu.

Mes amis, si nous échouons aujourd’hui, est-ce parce que nous n’attendons pas la puissance de Dieu ? Est-ce parce que nous nous “montrons” au lieu de nous “cacher” dans la prière ? Je vous exhorte à attendre Jésus. Quand ses mots te parviendront à travers le Saint-Esprit, murmurant : “Montre-toi,” il n’y a rien de comparable dans la vie.

En ce jour, vous verrez le ciel toucher la Terre de telle façon que vous ne l’auriez jamais imaginé. Vous parlerez avec davantage de conviction, d’autorité et d’audace. Et votre plaisir dans la marche avec Jésus ne sera comparable à rien de ce que vous avez jamais expérimenté.

Que Dieu vous bénisse

 

Proclamer avec confiance – Gary Wilkerson

8a4f7d9f4cc0e2a535b1f3f8a39b4c9a

Proclamer avec confiance

Par Gary Wilkerson

Lundi 14 Aout 2017

Dans une dévotion récente , j’ai écrit au sujet de la puissance de la prière de supplication. Aujourd’hui, je voudrais parler d’une chose encore plus puissante. Lorsque tu fais monter ta supplication, tu cries à Dieu, Lui demandant grâce, puissance et délivrance. Quand cette supplication fait son chemin dans ton cœur et ton esprit, elle fait aussi son chemin vers ta foi. Tu sors alors de la supplication pour entrer dans ce que j’appelle la proclamation.

Tu vas proclamer des délivrances – déclarer ce que Dieu a dit dans Sa Parole : “Ainsi parle l’Éternel.”

Tu vas proclamer que Dieu a entendu ton cri et qu’il est temps de te relever, d’arrêter d’être à genoux. Pas pour arrêter de prier, mais pour dire à Dieu : “J’ai déposé tout cela devant toi. Je t’ai apporté mes doléances une centaine de fois, tout comme l’a fait David et il n’y a plus de plaintes dans mon cœur. A leur place se trouve une assurance forte et puissante que tout va bien avec mon âme. Tu fais toutes choses bonnes et je serai victorieux ! Je vaincrai ! Tu es pour moi, pas contre moi.

“Cette maladie dans mon corps est partie ! Mes inquiétudes concernant ma situation financière difficile et le chaos dans lequel je vivais sont derrière moi et j’avance dans un nouveau royaume de foi. Mon fils prodigue revient à la maison. Ma fille prodigue reçoit Jésus.”

Tu vas dans une nouvelle direction, loin du cri de supplication : “Vas-Tu m’aider, s’il-te-plaît ?” Tu t’appuies maintenant fermement sur Sa Parole, croyant que Ses promesses sont toujours vraies et proclamant avec confiance : “Dieu est fidèle à Sa Parole. Il ne va pas me rejeter ni m’abandonner.”

Une fois que tu en arrives à cette proclamation, tu commences à prier différemment. Tout comme David a prié : “Tu es un asile pour moi, tu me garantis de la détresse, Tu m’entoures de chants de délivrance” (Psaumes 32:7).

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

La prière de supplication – Gary Wilkerson

9343111a0e05a517b6b22f918ec2133d

La prière de supplication

Par Gary Wilkerson

Lundi 7 Aout 2017

En Ésaïe 37, nous voyons l’histoire d’un roi nommé Ézéchias.

Ézéchias était un bon roi. La Bible nous dit qu’il a marché selon les voies de l’Éternel et Dieu l’a honoré et béni. Mais il s’est mis dans une situation difficile. Il s’est retrouvé en conflit avec le roi d’Assyrie, qui a assiégé Jérusalem, si bien qu’aucune nourriture ne pouvait plus y entrer.

C’est en ce temps là que le roi d’Assyrie a dit en dans une lettre à Ézéchias :

“Que ton Dieu, auquel tu te confies, ne t’abuse point en disant : Jérusalem ne sera pas livrée entre les mains du roi d’Assyrie.”

C’est exactement le genre de chose que le diable, l’accusateur des croyants, nous dit encore et encore.

Et Ézéchias a pris cette lettre et s’est incliné devant l’Éternel. Il a étalé la lettre d’accusation à terre et a dit : “S’il-te-plaît, Éternel, entends-tu les accusations portées contre Ton peuple ? Entends-tu les divagations et imprécations du roi d’Assyrie contre Toi, Dieu saint ?”

Ézéchias a continué à pleurer : “Dieu, vas-tu descendre ? Vas-tu, s’il-te-plaît, glorifier Ton nom à nouveau ? Vas-tu effectuer une percée dans la puissance de l’ennemi qui est bien trop fort pour nous ?

C’est une prière de supplication dont nous avons tous besoin dans notre vie. Nous avons tous besoin de crier : “Ô Dieu, vas-tu guérir mon corps ? Ô Dieu, vas-tu délivrer ma famille de ces schémas d’addictions ? Vas-tu libérer mon esprit de la peur, du doute et de l’incrédulité ?”

Quand nous prions ainsi, nous présentons une supplication devant l’Éternel. “Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces” (). Le Seigneur aime entendre les supplications venant du cœur de son enfant !

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

Séparation – Gary Wilkerson

22569

Séparation

Par Gary Wilkerson

7 Décember 2015

La nuit juste avant Sa crucifixion, lors du Dernier Repas, Jésus a dit à Ses disciples : “Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez” (Jean 14:19). Quelle déclaration intéressante de la part de Jésus alors qu’Il savait que les disciples ne la comprendraient pas. L’un d’eux a demandé : “Seigneur, d’où vient que tu te feras connaître à nous, et non au monde ?” (14:22).

Évidemment, Jésus avait à l’esprit une leçon. Il a répondu : “Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera ; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui… Je vous laisse la paix, je vous donne ma paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. Que votre cœur ne se trouble point, et ne s’alarme point…Et maintenant je vous ai dit ces choses avant qu’elles arrivent, afin que, lorsqu’elles arriveront, vous croyiez. Je ne parlerai plus guère avec vous ; car le prince de ce monde vient. Il n’a rien en moi ; mais afin que le monde sache que j’aime le Père, et que j’agis selon l’ordre que le Père m’a donné, levez-vous, partons d’ici” (14:23,27,29-31).

J’ai un peu raccourci la réponse de Jésus ici afin de me focaliser sur un thème qu’Il développe dans tout ce passage. Ce thème est la séparation. Dans ces quelques versets, Christ fait trois distinctions claires entre Son royaume et le monde : “le monde ne me verra plus ; mais vous, vous me verrez” (14:19). “ Je ne vous donne pas comme le monde donne” (14:27). “le prince du monde vient. Il n’a rien en moi” (14:30).

Pourquoi Jésus fait-Il ces distinctions devant Ses serviteurs ? Cela semble important pour Lui que nous puissions voir la division claire entre ces choses. Le fait est que Dieu établit une telle division dans toute la Bible. Lors de la Création, Il a séparé la lumière des ténèbres et le jour de la nuit. Il a séparé Israël des autres nations. Dans le Nouveau Testament, Il ordonne à Son Église : “Sortez du milieu d’eux, et séparez-vous.” Et, lors du Jugement, Il séparera les brebis des boucs. Dans toute Sa Parole, Dieu trace constamment des lignes de division qui nous disent clairement : “ça, c’est une chose et ceci en est une autre.”

Source de l’article

Que Dieu vous bénisse

 

Jesus notre Seigneur.

En jesus-Christ nous avons la vie éternelle.

%d blogueurs aiment cette page :